Bololipsum

Electro

...La musique de bololipsum va piocher tour à tour dans le hip-hop, la musique
psychédélique, en alternant nappes hypnotiques et beats accrocheurs...

Présentation

Bololipsum est un musicien, hacker, qui fabrique et explore un univers low-tech
parfois chaotique mais surtout groovy.
Court-circuiteur sonore, il détourne des jouets électroniques pour les réanimer. Sa Game Boy n'est pas une relique, mais un instrument de musique - presque - comme les autres.
La musique de bololipsum va piocher tour à tour dans le hip-hop, la musique
psychédélique, en alternant nappes hypnotiques et beats accrocheurs.
Musique à écouter, à danser et à regarder en train de se faire : bololipsum
privilégie une configuration scénique qui lui permet d’être au plus proche du
public.
Le premier E.P. (cinq titres), lorem mundi est sorti chez Hapax fin 2015.
Il sort en octobre 2018 un nouvel album, t.e.e.l.f toujours chez Hapax.
Durée possible du set : de 40 min à 75 minutes. Dans son travail de création, bololipsum s’est toujours attaché à interroger les
processus de fabrication, d’appropriation des savoirs et défend à travers le mode
de production et de diffusion de sa musique, le développement de ses
instruments (logiciels et matériels), le partage open source des savoirs et des
données.
Autour de ces questions, il fonde son propre label en 2015, Hapax.
En plus de son projet solo, il fait partie du groupe Béni (chanson française), ainsi
que d’autres collaborations avec les artistes du label Hapax.
Bololipsum travaille aussi sur des installations sonores, et anime régulièrement des temps de création collective, avec sa formule bachcha orchestra, dans les milieux associatif, institutionnel et scolaire, auprès du jeune public comme des adultes. Ces ateliers ont pour finalité une production scénique et parfois discographique.

(adhérents FéMAG)
Gard.png
logo2.png
logo.png
10-LOGO-SILO-2018-simple.png
logo_sma-1.png

© FéMAG, 2020