top of page

Le focus du mois : Da Storm

Nouvelle rubrique pour la FéMAG : le focus du mois ! Il consistera à mettre en avant une structure adhérente à la FéMAG et de décrire son activité dans son quotidien.


Pour cette première, rencontre chez Da Storm où je suis reçu par Andréa Thuilliez et Ghislain Nouguier à Bouillargues au Cercle, lieu culturel ouvert en janvier 2015.


Da Storm est une association créée à la fin de l’année 2006 à l’initiative de Ghislain Nouguier et Sébastien Patin, tous deux artistes de la mouvance hip-hop. Ils ont décidés de créer Da Storm dans le but de permettre aux représentants et aux amateurs des cultures urbaines de partager et de faire vivre leur passion.


 

Chaque mercredi, des enfants de tout âge des alentours de Bouillargues, Rodilhan et de Nîmes se retrouvent pour pratiquer l'une des trois activités proposées par Da Storm : atelier graffiti, danse debout/breakdance et DJying !



Je décide de choisir en premier l'atelier DJ. Sébastien (aka DJ Seth) m'accueille. Membre historique de Da Storm, il guide donc Serena, Théo et Gabriel (tous âgés entre 9 et 10 ans) pour les améliorer, leur apprendre diverses techniques de scratching ainsi qu'éveiller leur culture musicale et hip-hop. Bien qu'aucun esprit de compétition n'anime nos 3 DJ's et que la notion principale est le plaisir, Seb' nous explique qu'à terme ces jeunes pourront être amenés à participer à certains événements (rdv le 17 juin au Carré d'Art !).


Ces sessions se déroulent durant 1h30 et à 3 participants afin d'éviter trop d'encombrements et de pouvoir aider chacun des jeunes apprentis. DJ Seth dispense également des cours particuliers pour les ados et...plus âgés !




Je laisse les scratcheurs en herbe à leurs platines et décide de rejoindre le parquet de la salle de danse/breakdance. L'atelier y voit plus de participants : ce sont 9 garçons et 5 filles qui prennent part, chacun leur tour, à effectuer diverses figures de breakdance. Ces dernières sont, une première fois, effectuées par le professeur présent Simon (2 professeurs sont mis à disposition par Da Storm : Simon pour le "break"et Tony pour la danse debout) qui corrige chacun des jeunes breakeurs. Certains s'y montrent plus à l'aise que d'autres mais tous sont friands d'apprendre !


Simon m'explique en suite que l'atelier est divisé en 2 jours : le lundi pour les 13-17 ans et le mercredi pour les 6-12 ans. Il a commencé cet atelier depuis octobre 2016 et cherche à aider chacun sur le coaching battle et la partie chorégraphique. Simon est également membre des Indigènes à Vauvert. Sa principale motivation réside dans les valeurs de la danse et du breakdance : partage et respect, qui vont de pair avec l'aspect éducatif que vise Da Storm.