Mais c'est quoi...la Fête du Pois Chiche ?

18/5/2017

 

La Fête du Pois Chiche fête ses 10 ans ! Du vendredi 19 au dimanche 21 mai, cette fête située près d'Uzès (Montaren & St-Médiers) rassemble chaque année de plus en plus de fidèles (et au-delà désormais du pays uzétien) avec une programmation éclectique mais aussi découverte...

Rencontre avec Félix Baudry, programmateur au sein du Kollectif du Pois Chiche Masque (adhérent FéMAG) en charge de la programmation de la Fête du Pois Chiche et qui nous explique le déroulement de cette fête, son rôle au sein de cette dernière et ses impressions diverses.

 

 

Peux-tu te présenter et nous parler de ton rôle au sein du KPCM (Kollectif du Pois Chiche Masqué) ?

Je m’appelle Félix Baudry et je suis en charge de la programmation sur les musiques actuelles ! Je partage ça avec Clément Baudry, qui lui est vraiment accès sur l’animation des journées, le théâtre de rue et l’animation plus traditionnelle.

 

 

Quelle est la particularité de la fête du Pois Chiche ?

C’est un festival où l’on essaie de tout mélanger : les arts de la rue, la musique actuelle, traditionnelle ou encore du jazz. On essaye de faire quelque chose de très familial dans notre village de Montaren, de faire venir du monde chez nous et que les gens puissent passer un bon moment.

 

 

 

Peux-tu nous évoquer cette édition 2017 ?

Sur les soirées musiques actuelles, on a pas mal de belles découvertes, on a pris le rôle cette année de jouer plus sur la découverte que sur la tête d’affiche. Donc en groupe qu’on peut souligner, il y a Super Parquet qui sera là le vendredi soir et qui est un mélange entre électro/musique traditionnelle, c’est sympa, ça envoie bien ! On peut aussi parler de Baja Frequencia, c’est la dernière signature du label de Chinese Man, dans un style électro cumbia. C'est un duo de marseillais qui a été sélectionné pour le Printemps de Bourges cette année et qui sont aussi à l’affiche de plusieurs festivals.

 

 

Que faites vous pour marquer ces 10 ans de la fête du Pois Chiche ?

Il y a plusieurs projets qui vont se réaliser dans l’année, on essaie de monter une saison avec des concerts et des événements, c’est plutôt ça qui va marquer nos 10 ans. On part sur le même format de fête que ces dernières années.

 

 

Comment composez-vous la programmation ?

Pour ce qui est de la musique, on essaye de voir un maximum de concerts, tous les groupes qu’on programme sont normalement vus sur scène avant, on se déplace, on va dans des salons pros tel que le MaMA, on va au Printemps de Bourges, à Babel Med... On laisse aussi une grande part aux artistes locaux et régionaux parce que ça fait aussi partie de nos missions et qu’il y beaucoup de talents par chez nous.

 

 

Le KPCM en chiffres, ça donne quoi ?

Sur l’année, on a un CA composé d’une vingtaine de personnes, un CO et sur la fête, on a 200 bénévoles qui sont là et qui file des coups de mains. On a aussi des gens qui travaillent à l’année, il y a Julien Régi et Bénédicte Roux qui s’occupent de la communication, la logistique et la coordination. Cette année, on a Christine qui remplace Anne au niveau de la coordination générale de l’association.

 

 

 

Pour la fête du Pois Chiche, est-ce que c’est un public fidèle et qui revient tout les ans ?

On mène souvent des études sur le public et on se rend compte que 99,9% de notre public est composé de gens « très locaux », qui sont autour de chez nous. C’est un peu le rendez-vous des gens du coin, c’est très sympa puis surtout les gens reviennent. En ce moment, on a pas mal de monde qui viennent nous voir en nous disant « c’est les 10 ans, moi depuis la 1ère année je viens » : ça fait toujours plaisir.

 

 

Quelle a été ta plus grande claque en tant que spectateur au Pois Chiche ?

Forcément quand on a fait Deluxe, ça a été une belle édition avec Balkan beat box aussi. Plus récemment, il y a eu Scarecrow qui a très bien marché et qui tourne beaucoup. Et puis sur l’édition de l’année dernière le groupe que j’ai retenu c’est N3rdistan qui était vraiment très sympa. Enfin pour cette année, mon coup de coeur se porte sur Baja Frequencia (vidéo ci-dessus).

 

Merci à Alice Vanheule (département du Gard) qui a réalisée cette interview. Vous pouvez retrouver également cette semaine sur les antennes de notre adhérent RAJE Nîmes, l'interview et le podcast de Félix Baudry réalisé par Antonin Boin.

Cliquez sur l'affiche et retrouvez l'intégralité de la programmation de la fête du Pois Chiche 2017 !

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

IMAG#2 - Soirée Fil-Rouge sur l'égalité femmes-hommes !

March 3, 2020

1/7
Please reload

Posts Récents