L'interview du mois : Nick Cutter


Ce mois-ci nous avons rendez-vous avec Nick Cutter qui nous présente son nouvel album "Van Gogh avec un sonotone" entièrement autoproduit. N.I.C.K est un rappeur cinéphile très productif avec une dizaine de projets déjà sortis, et pleins d'autres en vue...



Tu peux te présenter rapidement ? Quel est ton nom de scène ? D’où tu viens ? Quand tu as commencé le rap ?


Nick Cutter, anciennement N.I.C.K, j’ai commencé avec ce blase là. J’ai débuté par la scène, c’est à ce moment que j’ai vu que ça devenait plus sérieux, à partir du premier concert en 2010. J’ai eu plusieurs groupes à l’époque à Sumène, y’a une bonne dynamique dans ce village y’a un vivier d’assos, enfin à l’époque où moi j’y baignais. C’est là que j’ai rencontré les premiers gens avec qui j’ai fait de la musique sérieusement, et du coup c’est parti de là. Maintenant les groupes certains sont morts, d’autres sont nés… J’ai toujours fait du solo en parallèle et c’est là-bas que j’ai créé le groupe Frêres de Chaussures avec Fat Shew qui existe toujours. On tourne encore, on évolue encore, on a été rejoint par un DJ, Vons Planet. Y’a encore pas mal de connexions avec tout ce coin là, j’y travaille encore, je fais des trucs là-bas.


Tu viens de sortir « Van Gogh avec un Sonotone » que tu as entièrement autoproduit, j’ai cru comprendre que ce n’était pas ton premier projet, tu peux revenir un peu sur ton parcours ?


J’ai sorti beaucoup de projets, je suis un peu hyperactif. Entre autres, « Passé Composé » c’est un album en commun avec Tyza La Réplic que j’aime beaucoup. C’est un mec que j’ai rencontré grâce à la musique et de fil en aiguille on a passé un an ensemble à faire un album que j’aime bien. Il a fait toutes les instrus et là on va en faire un nouveau en commun. Sur « Van Gogh Avec Un Sonotone » mon dernier album c’est moi qui ai fait toutes mes prods et je l’ai bossé avec Tyza également dans son studio La 34è Chambre. Je suis pas un homme de son au sens technique, j’ai pas envie de m’enregistrer moi-même, ça me prend la tête parce que je ne suis pas bon là- dedans. Du coup j’ai fait vachement confiance à Tyza là-dessus en plus je sais que là j’étais dans le délire film d’horreur, sombre, etc… et je voyais bien Tyza là-dessus. J’avais toutes les idées en tête et Tyza a bien saisi ce que je voulais. J’ai fait un album qui s’appelle « Par 4 Chemins » que j’aime bien, j’avais participé à un Open Mic sur Montpel’ et j’avais gagné des prods de beatmaker du coin. A la base ça devait être un 4 titres mais comme je sais pas m’arrêter j’ai fait un 10 titres. J’aime bien le format solo parce que ça me permet d’aller dans mes délires à fond. Il date un peu mais je l’aime bien.




Combien de projets as-tu sortis en tout ?